Six-Fours-les-Plages (Var)

Derniers Commentaires

En réponse à: Le Mot du Jour (balistique)

Commentaire de: [Membre]

Très heureux de constater que c’est toujours dans “Le Télégramme” que se trouvent les articles de fond. &#59;)

Ven 01.11.19 @ 15:11

En réponse à: Le Dico du Dimanche (chapeau !)

Commentaire de: blanchard [Visiteur]

blanchard

Nous n’avons pas fréquenté les mêmes marauds (Tant mieux pour toi !)…Mon initiation aux lettres à pris fin avec le dernier cours de Georges Martin…

Mar 22.10.19 @ 09:10

En réponse à: Le Dico du Dimanche (chapeau !)

Commentaire de: [Membre]

4 stars

Me reviennent en mémoire ces vers de Clément Marot : “Et pour autant, Sire, que suis à vous, / De trois jours l’un viennent tâter mon pouls / Messieurs Braillon, Le Coq, Akakia, / Pour me garder d’aller jusqu’à quia“. C’est à dire à la dernière extrémité, comme quand on reste sans argument.

Lun 21.10.19 @ 16:07

En réponse à: Le Mot du Jour (généreux)

Commentaire de: blanchard [Visiteur]

blanchard

Il ne s’agit pas là d’un dessin d’humour noir pour tourner en dérision un mourant. Je l’ai conçu comme une forme de libelle pour fustiger l’acharnement des parents à prolonger la survie végétative de leur enfant pour se conformer à des préceptes religieux d’un autre âge. Des préceptes religieux qui, par ailleurs, prêchent la générosité. Alors, ces personnes confites en religion, ont-elles au moins envisagé de donner une valeur morale à la mort de leur fils en permettant que ses organes puissent éventuellement sauver une autre vie, terrestre, celle-là ? J’en doute. C’est ce questionnement que je voulais faire partager par ce détournement d’un dessin de Coco (Charlie Hebdo).

Jeu 11.07.19 @ 09:42

En réponse à: Le Mot du Jour (généreux)

Commentaire de: [Membre]

J’avoue que je n’aime pas ce genre d’humour (compte tenu du fait que le gars est en train de mourir) et que j’ai mis en ligne ce Mot du Jour avec réticence. Du coup, je ne le répercute pas aux réseaux sociaux, laissant libres les lecteurs de le faire avec les boutons en bas du post.

Mer 10.07.19 @ 12:24

En réponse à: Le Mot du Jour (Œdipien)

Commentaire de: blanchard [Visiteur]

blanchard

Je n’avais pas noté le gag dans le gag… En effet la marque du féminin à “acceptée” renforcerait la dimension œdipienne de la situation !
Le manuel de M. Martin ne m’ayant été d’aucun secours, j’ai voulu signifier combien la grammaire pouvait être lourde de conséquence dans la compréhension d’un exposé.
Et en souligner aussi une de ses limites, car dans le cas présent on ne peut sortir de l’ambiguïté qu’en rajoutant un mot, par exemple “Ils amènent chacun leur petite amie"… (je n’ai pas repris ta suggestion : vu le contexte, elle me rappelle la Respectueuse de Sartre )
A partir de là, je pense que la marque du pluriel appliquée à “petites amies” serait sans doute plus près de la réalité…
C’est du moins tout le mal que je souhaite à ces deux “Tanguy"…

Lun 18.03.19 @ 18:39

En réponse à: Le Mot du Jour (Œdipien)

Commentaire de: [Membre]

Je ne me souviens pas avoir utilisé le Bescherelle ou même en avoir possédé un exemplaire. Notre directeur à Serin, M. Martin, avait publié une excellente petite grammaire qui suffisait à mon bonheur.
Si la difficulté du jour est bien le singulier appliqué à “petite amie” (sinon je n’ai encore rien compris !), nous revoilà devant un problème récurrent dont, me semble-t-il, nous nous étions déjà entretenus par mails.
Conserver le singulier signifierait que les deux fils se partagent la même petite amie. Passer au pluriel évoquerait plutôt les petites amies successives (ou concomitantes) de chacun des fils.
Je ne sais pas si le Bescherelle et le pédopsychiatre ont la solution. Ma préférence est pour le singulier, en l’imaginant suivi de “respective". Sans être farouchement opposé au pluriel, l’affaire durant “depuis des années” !
Si ce qui chagrine est l’accord du participe passé “accepté", je ne vois pas d’erreur car je ne crois pas que le “l’” apostrophe désigne la petite amie, mais plutôt le fait qu’"ils amènent".

Lun 18.03.19 @ 16:39

En réponse à: Le Mot du Jour (en chandail)

Commentaire de: blanchard [Visiteur]

blanchard
5 stars

Effectivement, je crois que c’est la plus belle de leur perle…
Et aujourd’hui, j’en avais deux au numéro.
L’autre est bien moins drôle, je te la transmettrai.
Une chose est sure : depuis l’apparition des correcteurs d’orthographe sur les ordinateurs, ils n’emploient plus de relecteurs/correcteurs.
(J’attends avec impatience un reportage sur les pull-overs :) )

Sam 19.01.19 @ 16:45

En réponse à: Le Mot du Jour (en chandail)

Commentaire de: [Membre]

5 stars

Encore un Mot du Jour qui m’a fait rire tout seul devant mon écran. Mais où recrutent-ils leurs secrétaires de rédaction, à Var-matin ? :))

Sam 19.01.19 @ 16:26

En réponse à: Le Mot du Jour (relativise)

Commentaire de: blanchard [Visiteur]

blanchard

Bonjour Michèle,
Sur le fond, je ne suis pas loin de partager ce questionnement…
Tout est dans le “nous” qui, dans notre système, englobe tous les électeurs.
Alors ? Remettre en cause le suffrage universel ? La démocratie est, dit-on, le moins mauvais des systèmes… Ce débat me turlupine depuis lurette…
Sur la forme, je regrette cet avilissement du mot “con” (n’ayons pas peur des lettres)… cf. Brassens : “Le blason” ou Pierre Perret “Le con” &#59;)

Mar 27.11.18 @ 16:41

En réponse à: Le Mot du Jour (relativise)

Commentaire de: Coulon Michèle [Visiteur]

Coulon Michèle

Oui, je suis désolée d’être un tantinet vulgaire, mais, c’est sûr, ils nous prennent pour des c..s ….. et peut-être le sommes-nous !!!!

Lun 26.11.18 @ 15:25

En réponse à: Le Mot du Jour (Ignacien)

Commentaire de: [Membre]

5 stars

Tu oublies le toubib à l’ancienne de Plouigneau.
Mais à quoi me sert un ami qui regarde TF1 quand je regarde France 2 ? Réponse : à être bien informé de ce qui se passe dans ma commune.
La plupart de ces sujets sont traités dans mon quotidien, Le Télégramme, avant d’être repris par les autres médias. Mais, ancien journaliste et lecteur insuffisamment attentif, je fais mien l’adage : “les cordonniers sont les plus mal chaussés".

Mer 31.10.18 @ 17:45